L’idée de venir vivre à Londres fait toujours rêver pas mal de gens et a toujours l’air trop cool. Je vais pas mentir, j’y ai passé une année et demi de folie et la vie ici va clairement me manquer. La ville est très cosmopolite, active, sans jugement, et il y a toujours quelque chose de nouveau à y découvrir. Mais comme pour tout endroit, il y a les pour et les contre, et malheureusement le plus dur à Londres, c’est le budget nécessaire pour y vivre. Que ce soit pour se loger comme pour s’amuser, Londres est loin d’être gratuite ! Avec un budget de 1250£ par mois, voici les 3 éléments qui me coûtent le plus cher tous les mois.

Avant d’arriver à Londres, j’avais commencé à faire des recherches en ligne pour trouver une chambre dans un appartement. J’ai d’abord essayé de trouver une chambre dans le centre, vu que c’est ce que je connaissais. Voyant les prix pour un 2m², j’ai dû demander conseil à des copines qui y vivaient déjà. Deux d’entre elles m’ont conseillé de vivre à l’est, endroit plus bobo-artiste. Finalement j’ai eu une chance folle car de fil en aiguille j’ai trouvé une amie avec qui habiter et des connaissances qui quittaient leur appart, c’était donc l’occasion parfaite pour nous. Il s’agit d’un appart deux chambres de 70m², un peu excentré mais avec un accès directe aux transports pour aller en ville. Et tout ça pour le prix de 575£ par personne, ce qui était top pour un appart aussi grand à Londres, sans les charges. La première facture a été une très mauvaise surprise, nous n’avions pas prévu les frais d’eau et d’électricité dans notre budget. Au final avec tout ces frais, je payais une moyenne de 720£ par mois. Certains diront que pour Londres c’est encore un prix raisonnable, car en moyenne, pour une chambre, le prix varie souvent de 700£ à 1000£ par mois, sans les charges. Mais venant de Bruxelles où tu peux trouver des chambres qui font le double de la taille des chambres londoniennes pour la moitié de ce prix, ça faisait une grosse différence.

La deuxième grosse différence était le prix des transports. Même en étant une étudiante, le prix pratiqué est de 90£ par mois, c’est-à-dire le prix que je payais à Bruxelles comme étudiante en une année. Et une fois que je n’étais plus une étudiante, j’ai du commencer à payer 126£ par mois à Londres. Si vous savez que vous ne prenez pas les transports tous les jours ou que vous pouvez vous débrouillez en prenant uniquement le bus, je vous conseille de ne pas prendre l’abonnement sachant que le bus ne coûte que 1.50£ contrairement au métro qui coûte 2.50£ ou plus selon la distance que vous parcourez. Encore un autre petit détail à ne pas oublier; à Londres il faut pointer en rentrant et en sortant du métro. La plupart des stations ont des portes, mais certaines n’en ont pas. Et si vous oubliez de pointer en sortant, vous payerez d’office le prix de la plus longue distance en transport.

Malgré que  tout ceci soit fort cher, ce qui est super pratique c’est que plusieurs métros et presque tous les bus roulent toute la nuit. Les métros sont assez sécurisés avec des indications partout, un service super et c’est propre. Si jamais vous voulez vraiment économiser sur les transports, je vous conseille de vous acheter un vélo de seconde main. Au moins ça sera pas trop cher mais attention sur la route, les conducteurs sont assez dangereux.

La dernière chose qui m’a frappée c’est le prix des boissons, surtout de la bière comparé à Bruxelles, dans les pubs. De façon générale j’aime bien aller boire un verre en semaine avec mes copines ou de faire un peu la fiesta le weekend. Je me suis vite rendue compte qu’avec mon budget par mois, je n’allais pas pouvoir le faire aussi souvent que je l’aurai voulu. En moyenne le prix est de 5£ pour une bière et de 8£ le verre de vin. Du coup, j’ai dû me faire à l’idée d’organiser plutôt des petits dîners ou verres à la maison ou ailleurs, ce qui est tout aussi chouette. Et une ou deux fois par semaine (dépendant de si c’est le début ou la fin du mois) je vais boire un verre dans un endroit un peu sympa pour quand même profiter de tous ces bars différents que propose la ville. Et puis si vous avez envie de faire la fête mais que vous n’avez pas envie de payer l’entrée d’un club ou d’un pub, il y a toujours moyen de trouver des endroits où danser qui sont gratuits.

Conclusion, vivre à Londres avec un petit budget n’est pas facile mais clairement faisable. Il y a toujours des solutions et des astuces pour vivre la belle vie cosmopolite de Londres. Et puis, mine de rien, cela m’a permis de mieux gérer mon budget. Et pour rien au monde je ne changerai quoi que ce soit à ma vie ici, avec ces hauts et ces bas, c’était magique !

 

Author

Write A Comment